33ème Festi'Val de Marne

Bertrand Belin, c’est d’abord une voix. Grave, lente, douce et entêtante. Une voix qui se refuse aux grands effets et s’élève pour s’insinuer en vous lentement et durablement. Ce sont des textes d’une acuité peu commune. Des musiquesqui oscillent avec élégance entre le folk et le rock.

Son sixième album, Persona, confirme sa singularité de tailleur de mots. Tout le charme de Belin est là, dans cette tension entre dire et taire, dans cette danse entre le réel et la poésie, dans cette transe entre le dur et le doux, l’épure et l’épique, le sanglot et le swing. Sur scène, Belin est un conteur fantasque qui magnétise et envoie joliment vagabonder l’imaginaire.

En première partie : Barbara Carlotti

Barbara Carlotti est une artiste qui s’aventure volontiers vers des horizons nouveaux. Avec Magnétique, son dernier album, elle nous fait partager ses rêves nocturnes, aventures oniriques, fantastiques et fantasques.

 

La presse en parle
Ses chansons à la poésie brute ne sont ni pop, ni rock. À son habitude, l’esthète punk signe un album radical. Et ancré dans son temps. Télérama

[Belin] marche d’un pas affirmé mais subtil sur les traces des grands noms de la chanson française, Serge Gainsbourg et Alain Bashung en tête. L’Express

En clair : à 48 ans, dont treize à son compte comme auteur-compositeur-interprète après avoir été guitariste pour d’autres, Belin est en train de passer de challenger à valeur certifiée. Libération

À propos de Barbara Carlotti :
Un album magnétique, politique et esthétique. Un appel au rêve général. France Inter




Distribution
Production et soutiens
W Spectacle
En savoir +
Pour en savoir plus sur le Festi'Val de Marne > cliquez ici
P
our en savoir plus sur Betrand Belin > cliquez ici
Pour en savoir plus sur Barbara Carlotti > cliquez ici


Imprimer cette page

Photos : Bastien Burger