OU L'ARGENT DOMINE LES LOIS, LA POLITIQUE ET LES MOEURS

Le père Grandet, avare et malin en affaire, fait croire à sa femme, à sa fille Eugénie et à sa bonne qu’ils ne sont pas riches. Les notables de Saumur, les « Cruchot » et les « Des Grassins » ne s’y trompent pas : ils veulent marier leurs fils à Eugénie. Mais un charmant cousin Grandet, dont la famille est ruinée, arrive subitement de Paris. Le destin d’Eugénie en sera bouleversé.

De l’argent ou de l’amour, lequel triomphera ?

Camille de La Guillonnière porte brillamment à la scène la puissance romanesque et politique du récit, qui donne le vertige tant son propos est actuel. Un généreux choeur de jeunes acteurs donne voix et corps au chef d’oeuvre de Balzac. La vie d’Eugénie Grandet, résistant à l’autorité du père et au pouvoir de l’argent, nous y apparaît dans tout son éclat.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du spectacle.

 

 

Presse
Il ne s’agit pas ici d’une adaptation théâtrale, mais bien du roman dans toute sa splendeur narrative, porté par une véritable troupe théâtrale qui joue à l’unisson. Vaucluse Matin

Distribution
Compagnie Le Temps est Incertain Mais on joue quand même !
D’après Honoré de Balzac
Adaptation, mise en scène Camille de La Guillonnière
Assistanat Frédéric Lapinsonnière
Lumière Luc Muscillo
Costumes Nelly Geyres
Avec Hélène Bertrand, Lara Boric, Erwann Mozet, Pélagie Papillon, Charles Pommel, Lorine Wolff

Production et Soutiens
Production Le Temps est Incertain Mais on joue quand même !
Coproduction Scènes à l’Italienne - Théâtre Montansier de Versailles.
Soutien Théâtre Gérard Philipe - Centre Dramatique National de Saint-Denis, Théâtre de L’Usine - Scène conventionnée de Saint-Céré, Théâtre Régional des Pays de la Loire, fonds d’insertion professionnel de l’Académie de L’Union - ESPLT, DRAC, Région Nouvelle Aquitaine, EPCC Anjou Théâtre.
Résidence Château du Plessis Macé, Région Pays de la Loire.

En savoir +
Pour en savoir plus sur la compagnie Le Temps est Incertain Mais on joue quand même ! > cliquez ici

Imprimer cette page

© Guillaume Chapeleau