Texte Racine
Mise en scène
Jacques Osinski

Bérénice, reine de Palestine, aime Titus, empereur de Rome. Titus aime Bérénice. Mais le sénat romain ne peut accepter cette étrangère. Racine a fait de Bérénice la plus célèbre des amoureuses. Personnage historique mal connu, elle est devenue le symbole de l’amour sacrifié pour raison d’État. Dans ce classique éminemment romanesque, Jacques Osinski nous suspend à ses tourments : « Bérénice porte en elle une chose qui fait peur aux hommes (et sans doute à Titus) : l’absolu du désir féminin. Elle est paradoxe : totalement soumise à Titus qu’elle a suivi par amour et pour lequel elle semble avoir tout abandonné, elle le surpasse par la force de son amour. »

Ancien directeur du Centre Dramatique National des Alpes, Jacques Osinski est un orfèvre pour mettre en scène de grands textes. Il s’attache à l’essence de l’œuvre de Racine et choisit de monter ce classique dans une sobriété absolue de décor et de costume. 

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.

 

La presse en parle

« La mise en scène nerveuse de Jacques Osinski donne à cet Avare des saveurs de roman noir et suggère au passage que Molière pourrait bien être l’ancêtre de Pierre Desproges. » WebThéâtre (à propos de sa précédente création)

Distribution

Compagnie L’aurore boréale

Texte Racine Mise en scène Jacques Osinski Dramaturgie Marie Potonet Scénographie Christophe Ouvrard Lumières Catherine Verheyde Costumes Hélène Kritikos

Avec Maud Le Grévellec, Stanislas Stanic, Clément Clavel, Alice Le Strat, Arnaud Simon… (distribution en cours)

Production

Production compagnie l’Aurore Boréale Coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar
Cie l’Aurore Boréale subventionnée par le Ministère de la Culture

En savoir +
Pour en savoir plus sur la compagnie L'aurore boréale > cliquez ici
Imprimer cette page

Juive de Tanger, Charles Landelle